Recherche vocale : son évolution est à suivre de près pour le SEO

Apparue avec les appareils mobiles, la recherche vocale prend de plus en plus d’importance sur les moteurs de recherche. ComScore estime qu’elle représentera 50 % de la recherche sur Google d’ici 2020. Jeunes ou vieux, d’Asie ou d’Amérique, les internautes utilisent désormais la recherche vocale quotidiennement afin de faciliter la recherche sur internet. Focus sur la tendance.

Qu’est-ce que la recherche vocale ?

La recherche vocale est une technologie de reconnaissance vocale qui consiste à effectuer des recherches sur internet en disant les requêtes à haute voix. Apparue avec les assistants virtuels sur mobile, elle révèle tous ses intérêts aux utilisateurs. À part trouver des  contenus sur Internet, ces applications de recherche vocale permettent également de :

  • Clarifier les requêtes.
  • Rechercher dans les contenus audio et vidéo
  • demander des informations spécifiques telles qu’une cotation boursière ou un score sportif.
  • Lancer des programmes

.Optimiser pour la recherche vocale : 5 techniques fondamentales

L’optimisation pour la recherche vocale comprend 5 étapes : l’utilisation des mots-clés, la formulation des titres, le choix des questions, et la rédaction au ton conversationnel. Une agence de rédaction seo peuvent vous aider à optimiser vos pages afin d’augmenter vos chances d’apparaître dans les résultats vocaux.

 Des mots-clés la longue traine

Les mots-clés courts ont déjà perdu de leur importance. Avec la recherche vocale, ils ne vaudront plus leur pesant d’or pour le SEO. Afin de sélectionner les contenus à afficher dans le SERP vocal, Google vérifie la longueur des mots-clés en les classant par ordre de longueur. Aussi, les référenceurs en recherche vocale privilégient les mots-clés longue traine pour une meilleure optimisation vocale.

Des titres et intertitres en forme de question

Le titre et les sous-titres devraient privilégier les questions telles que « pourquoi », « qui », « quand », « quoi » et « comment ». Aussi naturels que logiques, les contenus en réponse aux requêtes interrogatives seront titrés sous la forme de question. À la détection de ces signes, Google ajoute automatiquement le contenu à son index. Les autres critères vont conditionner son classement.

Des questions adaptées à chaque produit et consommateur

En sachant exactement les questions utilisées pour rechercher le produit, le référenceur assure la première page à son article optimisé recherche vocale. Pour ce faire, il devrait effectuer des recherches approfondies sur Google. Le moteur dispose de toute une base de données de questions pertinentes pour un large panel de catégories de produit.

Connaître les questions ne suffit pourtant pas. Il faudra également tenir compte de la façon dont ces questions seront formulées. L’existence d’une inversion de sujet ou pas, les mots supplémentaires, autant de détail sont à considérer pour un contenu 100 % optimisé.

Un ton plus convivial et moins soutenu

Contrairement à la recherche textuelle, la recherche vocale est à la fois directe et familière. Pour élaborer un contenu optimisé, il faudra penser à la façon dont les gens parlent dans leur quotidien. Un ton non adapté va se traduire par une pénalisation dans le classement. À noter que le niveau de langage pourrait également varier selon le produit et le type de client. Entre un Smartphone pour adolescent et un autre pour adulte, la nuance dans la formulation des requêtes est énorme.

Faire des essais

Comme tout nouveau produit, il faut essayer pour comprendre. Après avoir optimisé la page ou le site pour la recherche vocale, il faudra faire un essai afin de mesurer l’impact des actions de référencement. En cas de défaillance, il faudra revoir les mots-clés à la longue traine, la formulation des titres et intertitres voire la conception du contenu. Si un produit s’adresse à un public large, il est possible de réécrire les pages à plusieurs tonalités différentes sans être pénalisé. Les algorithmes ne considèreront pas cela comme une duplication de contenu. Au contraire, ils vont interpréter cela comme un bon signe de classement.

Il y a plusieurs façons de tirer profit de la recherche vocale pour augmenter le trafic vers un site Web ou une boutique physique. Pour ces derniers, il est possible d’inclure des informations telle que le contact, l’adresse ou pourquoi pas le chemin pour se rendre au local ? Quoi qu’il en soit, l’essentiel est que la stratégie de référencement vocale participe à l’amélioration du classement du site.

SEO

Loic Author