Les points de vente de demain : l’enquête

Borne de paiement, robot assistant, vendeurs équipés de tablettes, le point de vente d’hier ne sera plus celui de demain. Des installations impensables il y a quelques années, qui deviennent aujourd’hui nécessaires et incontournables. Les enseignes doivent adapter leurs points de vente pour satisfaire une clientèle de plus en plus exigeante, et surtout de plus en plus accès au digital.

Aujourd’hui, les consommateurs ne s’intéressent plus uniquement au produit en lui-même, mais au cadre dans lequel il va se trouver pour effectuer son achat.

Les points de vente de demain : l’enquête

Les nouvelles tendances qui encouragent la digitalisation :

Nous sommes face à une génération 100% digitalisée. Aujourd’hui, il n’est plus anodin de croiser des clients munis de leur smartphone au détour d’une allée de magasin. Le téléphone portable se transforme en véritable outil d’aide à l’achat. Avant de se décider, les nouveaux consommateurs souhaitent se renseigner par le biais du web, comparateur, commentaires et avis.

Les consommateurs sont à la recherche des dernières informations, des derniers dispositifs, afin d’être à la pointe de la technologie et au courant des dernières tendances. Ils deviennent, par la force des choses, plus exigeants et les enseignes doivent donc trouver de nouveaux moyens pour satisfaire ces consommateurs 2.0.

Rapidité, efficacité, les consommateurs veulent toujours aller plus vite. Lors de leurs processus d’achats, de manière générale, ils souhaitent être plus considérés et bénéficier d’offres dédiées. S’ils se rendent en point de vente physique, ils ne veulent plus être limités et veulent pouvoir visualiser l’intégralité du catalogue produits (pour 40 %), même non disponibles en magasin, via une tablette, borne ou totem tactiles ; ou encore que leurs phases d’attentes soient gérées (pour 39 %) d’après une étude menée par Digital Instore .

Les enseignes se doivent de répondre aux besoins de leurs consommateurs, la digitalisation en est l’une des principales clés.

Le point de vu des blogueuses

Pour les enseignes ayant déjà commencé leur digitalisation, les blogueuses y voient de nombreux avantages. Un apport de dynamisme (pour 63 %), une manière pour le client d’être plus autonome (pour 70 %) grâce à des dispositifs intégrés tout comme la possibilité d’être conseillé de manière plus professionnelle grâce à des vendeurs équipés de tablettes, ou encore un moyen de simplifier le parcours d’achat (pour 56 %).

Le point de vente de demain

Si la grande majorité des enseignes a largement entamé ce processus de digitalisation, le point de vente physique, en général, n’a pas encore fini d’évoluer.

Aujourd’hui, nous entendons de plus en plus parler des points de vente 100 % digitalisés. Ces magasins constitués uniquement de dispositifs digitaux qui remplacent totalement l’humain.

Le consommateur est seul dans la boutique pour faire ses achats. Ses assistants seront constitués de bornes, tablettes ou totems tactiles afin de l’aiguiller dans son parcours d’achat.

Ce type de point de vente n’est pas encore très répandu et pour la majorité des blogueuses, le concept ne remporte pas la palme. Elles soutiennent que, même si une digitalisation des points de vente est nécessaire et positive, il faut tout de même conserver le contact humain et ne pas passer au 100% digital.

La Rédaction Author